Port du voile au Sénégal : tendance et précepte religieux

Le port du voile est devenu une tendance. Depuis trois ans ce phénomène s’accentue avec l’accès à toute sorte de  voiles sur le marché.

Depuis 2015, le port du voile se développe considérablement dans le pays. Dans les rues, plusieurs filles ont la tête couverte. De même, des tutoriels sur le  port du voile se multiplient et la vente de cet accessoire  encore plus. Au marché, cet article se vend à bas prix, donc accessible à  toutes.

Cependant, qu’est-ce qui pousse la gente féminine à adopter cette tendance ? « Il m’arrive souvent de porter le voile juste parce que j’en ai envie. Je ne suis pas vraiment voilée, mais J’ai arrêté de porter court et transparent. Je noue mes foulards et je porte mes jeans», explique Fatou Ndiaye, étudiante en master d’ingénierie hydraulique et assainissement à l’Université de Thiès.

D’autres par contre se voilent partiellement. En d’autres termes elles se couvrent la tête, mais pas les bras et portent des jeans serrés.

Ce constat est devenu un phénomène récurrent. Il peut faire douter de la sincérité de certaines « voilées ». Pour celles-ci, se voiler demeure synonyme de beauté. Elles trouvent agréable de montrer comment elles peuvent être belles même voilées. Ce qui est pourtant loin d’être le but du port du voile.

Dans l’islam, le voile est une obligation pour la femme.  Le Coran dit : « Ô prophète ! Dis à tes épouses, à leurs filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leur grand voile : elles seront plus vite reconnues et éviteront d’être offensées. Allah est Pardonneur et Miséricordieux ». (Sourate al-Ah Zab ou Les coalisés)

Leila Diop est jeune étudiante en  sciences juridiques et politiques à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar. Elle  se voile depuis un moment déjà et confie être loin de celles qui se voilent par tendance. «Je ne m’habille pas en manches courtes et me couvre entièrement  la tête. Je continue à porter des jeans en attendant de changer ma garde-robe ».

Entre tendance et précepte religieux, certaines femmes ne savent plus avec quel voile se couvrir. S’il y’en a qui adoptent le voile par suivisme, d’autres réussissent à respecter scrupuleusement les règles du Coran.

Safiatou Kane

 

 

 

ENCADRE

Aux origines du « hijab day »…

Le « Hijab day » ou journée mondiale du voile qui a été institué en 2011 par ces jeunes filles voilées victimes de rejet.Il a pris naissance aux Etats-Unis et s’est propagé dans le monde à partir de 2015. Le but portait sur la sensibilisation. Aujourd’hui, la tendance a pris le dessus sur la pratique religieuse. Conséquence : la manière de porter le voile diffère des règles établies par l’Islam.

S. Kane

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s