Grand Corps Malade

Dakar découvre Grand Corps Malade

L’artiste français Grand Corps Malade pour la première fois à Dakar, a fait découvrir son art au public dakarois le vendredi 14 juin 2013 à la Biscuiterie de la Médina. Grand Corps est l’une des vedettes incontestables du slam  (genre musical originaire des Etats Unis). C’est une forme de poésie déclamée sur un fond musical, mais peu connue au Sénégal.

 L’artiste français a réalisé son rêve de dire «Bonsoir Dakar», comme il l’a dit lui-même  lors du Festival de Hip hop de Dakar (Festa2H) qui se tient chaque année depuis 2005 dans l’objectif de promouvoir la culture urbaine.

Habillé en jean bleu et d’un T-shirt noir, Grand Corps Malade, d’un regard expressif, se dirige vers le public pour lui faire part de la valeur que les mots portent. De son vrai nom Fabien Marsaud, le slammeur,  appuyé sur sa béquille, fait son entrée.

Parfois le sourire au visage, ému par les applaudissements du public, il creuse au fond des mots pour réciter des vers émouvants. Grand Corps montre qu’avec le slam, «la faiblesse physique peut devenir une force mentale.»

Certes il est connu par quelques Sénégalais mais beaucoup ont commencé à prêter attention à l’artiste après sa première chanson «Toucher l’instant», livrée au public.

Sous le rythme de la guitare et du piano il fait parler les mots. «On peut combattre le mal par les motsLes mots pour soigner les maux, ainsi va le slam».

Grand Corps Malade a montré qu’à travers le slam, il est possible d’exprimer tout le bonheur d’avoir un père et une mère, de dépeindre l’amour dans toute sa grandeur.

A travers ses rythmes et sonorités sur les morceaux « voyage en train » et « Pères mères » l’artiste est parvenu à émouvoir le public par la force des mots et de leur musicalité.

La prestation du slammeur français a servi de prétexte aux organisateurs pour faire la promotion du slam.

Une occasion qui a aussi permis à la troupe «Vendredi Slam » avec l’entrée  du duo SALL NGAARY/ZEINIX de montrer que ce style est pratiqué au Sénégal. Cette troupe  promet de «se donner à fond» pour l’expansion du slam au Sénégal.

Aloyse Ndione

Publicités

Un commentaire Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s